Clément Flaux, marketing & communication chez Keyneosoft.

Clément Flaux, marketing & communication chez Keyneosoft.

Alexandre Mayaud, co-fondateur de Keyneosoft, s’est rendu du 5 au 9 janvier au CES de Las Vegas (Consumer Electronics Show),  évènement majeur de ce début d’année, où toutes les innovations technologiques destinées au grand public y sont révélées. L’occasion pour lui, pendant ces 5 jours, de prendre la température de ce monde en constante ébullition. Ils nous livrent ses impressions, ses coups de cœur, son ressenti sur ce séjour où superlatifs sont de rigueur pour décrire un évènement d’une telle envergure.

Le CES, c’est quoi au juste ?

Alexandre Mayaud : Le CES, ou Consumer Electronics show, est le salon le plus attendu de l’année en matière de nouvelles technologies. Il vient, chaque début de mois de janvier, poser les bases de ce que sera l’année en termes d’innovations destinées au grand public. Pour se rendre compte de l’importance de cet évènement, il suffit de regarder ces chiffres :

- 3800 : soit le nombre d’exposants qui ont présenté leurs solutions et technologies

- 239 000 m2 : c’est la surface d’exposition totale du CES, l’équivalent de 32 terrains de foot, autant vous dire qu’il a fallu beaucoup marcher…

- 170 000 : le nombre de visiteurs dont 50 000 venant de l’étranger

- 6000 : soit le nombre de journalistes couvrant ce rassemblement

 

 Quelles sont les nouveautés ou annonces qui t’ont le plus marqué ?     

A.M : Avant de parler des solutions en tant que telles, on peut faire un point sur les enjeux qu’un évènement de cette taille soulève et pourquoi nous nous y sommes rendus.  Aujourd’hui, on assiste à une modification radicale de l’intermédiation, qui devient ATAWADAC (Any Time Any Where Any Device Any Content) ou « mobiquité ». L’objectif étant de rendre accessibles les contenus aux utilisateurs, et cela tout le temps, partout où ils se trouvent et peu importe la nature du support digital qu’ils vont utiliser.

Cela passe notamment par « l’internet of me » et les objets connectés, véritables relais entre nous-mêmes et le digital qui nous entoure.

Pour les entreprises, il est primordial de bien appréhender l’impact du marché de l’électronique grand public sur leurs offres et son impact sur les relations qu’ils entretiennent avec leurs clients.  C’est pourquoi, entre autres, que nous avons décidé de nous rendre sur ce salon, pour mieux anticiper ces nouvelles dynamiques de marché.

 

Quelles tendances majeures se dégagent ?

A.M : Au vue des solutions et des produits que j’ai pu tester sur le salon, on peut aisément faire ressortir 8 tendances qui vont façonner le paysage technologique dans les mois à venir :

1- Interfaces : entre l'homme et la machine avec l'information augmentée.

2- Make your Own product : la personnalisation de produit avec notamment les imprimantes 3D.

3- Drones : ils sont rentrés dans l’univers du BtoB et ambitionnent de le révolutionner (livraison, inspection, photos, cinéma,...)

4- SMART : la vie devient smart, avec le monde numérique et connecté, tout devient plus simple.

  • L’informatique portée et la mobilité́
  • La smart home (réfrigérateur, sonnettes, alarmes, surveillance)
  • La smart transportation (voiture autonome...)
  • La smart santé
  • Le smart sport

5- Le smartphone pour tout piloter : le smartphone devient un hub technologique qui permet de contrôler à distance tout un ensemble de process et d’objets connectés.

6- Robotique domestique : laver, cuisiner, acheter, se divertir... la robotique entre chez le particulier pour lui simplifier la vie.

7- L’intelligence artificielle : les systèmes analysent les données pour prendre des décisions, anticiper et mieux répondre aux besoins et attentes du consommateur.

8- lmmersif : le gaming devient de plus en plus immersif et réel (réalité virtuelle avec les Oculus Rift par exemple).

 

On parle encore beaucoup des objets connectés, qu’en est-il vraiment ?

A.M : Les objets connectés, l’internet of me, sont là pour nous rendre une vie meilleure, résoudre des problèmes, créer des emplois. On ajoutera que l’IOT est à la fois partout et nulle part : il est là quand et où l’on en a besoin, il ne se voit pas. De ce CES, on retiendra une montée en puissance des usages de ces objets intelligents. Notamment dans les secteurs de la santé, du bien-être, du sport ou encore de la maison. On peut citer notamment le français AwoX et son Smart Pebble, le premier interrupteur sans-fil à commande gestuelle, Smart Lock, la serrure connectée d’August ou encore Bonjour, le réveil connecté de l'entreprise Holî, qui se connecte à d'autres objets connectés comme les thermostats de Nest ou de Netatmo.

Avec 50 milliards d'objets connectés en circulation dans le monde d'ici 2020 selon Cisco, l'IOT reste un marché sur lequel il faudra compter !

Alexandre Mayaud et Emmanuel Macron au CES 2016

Alexandre Mayaud et Emmanuel Macron au CES 2016